HomeNewsContact

c
DECLARATION POLITIQUE
DU PARTI BA'ATH 
ARABE SOCIALISTE
(D'IRAK)

 

Français - English

Une nation arabe avec sa mission éternelle 
Unité, Liberté, Socialisme

17 juillet 2005
DEclaration au grand Peuple d’Irak et A la glorieuse Nation arabe
Fils du grand peuple Combattant d’Irak
Glorieuse Nation Arabe
Camarades Ba’athistes et intrEpides Moudjahidin
HEros Moudjahidin, fils et filles de notre grand Peuple !

Considérant que le discours du président américain du 28 juin 2005 est destiné principalement aux citoyens des USA et ses forces armées, la réaction et l'évaluation à un tel discours seraient de la responsabilité des politiciens, des organismes civils et politiques, et des centres d’études stratégiques et des médias américains. Ils ont commencé à le faire. Le discours est destiné en second aux laquais de l’occupant et leur autorité vaincue. Ces laquais n'ont aucune parole et leur rôle s’épuise à une très grande vitesse. Ils sont devenus une cible intermédiaire légitime, qui subit les assaults destructeur de la résistance au cours de la bataille de libération de l'Irak.

Nous célébrons aujourd’hui le glorieux anniversaire de la Révolution du Ba’ath des 17-30 juillet 1968, la Révolution du projet national arabe, la Révolution des plus grands accomplissements, la Révolution de la résistance et de la libération, sa naissance et sa permanence, basée sur sa signification même et ses limites jusqu’à atteindre pour le peuple, en ses années bénies, la gloire, la dignité et la civilisation ; et a eu dans ses bases mêmes la construction d’un projet national, pan-arabe, unitaire basé sur une confrontation et un combat continu contre le sionisme mondial, son bras américain et son entité d’occupation monstrueuse de la terre arabe de Palestine. Cette confrontation est passée par beaucoup de phases, qui ont commencé par la délibérée agression iranienne pendant huit années et a visé à stopper le développement de la Révolution, suivie d’une agression des USA soutenue par plus de trente pays afin de se débarrasser de la Révolution, d’un embargo injuste qui a duré pendant douze années visant à détruire le moral et tuer le progrès et la fière âme des Irakiens et de leurs dirigeants et qui a conduit au massacre de millions de fils de notre peuple. 

Quand toutes ces tentatives ont échoué, ils ont commencé l’occupation et l’invasion  criminelles pour détruire la Révolution et pour mettre un terme à son projet national, pan-arabe et civilisateur pour le remplacer par le détestable projet américano-sioniste. 

La résistance héroïque contre ce projet était continuelle tout au long des années et elle a pris forme sur le terrain dans une résistance armée militaire, qui a vu le jour dès le tout premier jour de l’occupation. C’est une résistance héroïque, qui a inclus tous ceux qui croient au pays, au nationalisme et à l’Islam, et a vraiment représenté le renouvellement éternel de la pensée de la Révolution. C’est une inspiration pour sa foi en Dieu, dans la terre et dans les principes. Une moisson de ses graines abondantes.

En effet, la Résistance a mené les forces d’occupation dans ses pièges mortels en les saignant durement et en remuant leurs plaies. Elle est sur le point d’enterrer leur projet impérialiste ainsi que les bandes de collabos et autres sionistes. Nous attendons tous aujourd’hui qu’ils reconnaissent la vérité : c’est-à-dire qu’ils ont occupé notre pays, qu’ils ont détruit notre système politique national, qu’ils ont éliminé notre Etat et notre civilisation, qu’ils ont confisqué les accomplissements de notre Révolution par la force, par les mensonges et les prétextes fallacieux qui se sont avérés faux. Ces impérialistes et leurs alliés sont les ennemis de notre patrie, de notre peuple et de notre religion. Ils ont fait appel à ces prétextes fallacieux en leur donnant publicité et sont aujourd’hui confondus dans leurs mensonges. Tous, ils porteront la responsabilité de ce crime horrible qui est le leur.

Et au milieu de ce glorieux anniversaire, les actions, les déclarations et les positions aussi fantaisistes que mensongères abondent. Il s’agit d’un nouveau phénomène depuis le début de l’occupation de notre pays. Cette logorrhée de déclarations et de positions des responsables américains et de ses complices, y compris le criminel de guerre américain Rumsfeld, prétendent à l’existence de négociations entre certains éléments armés de la Résistance et les prétendus éléments d’un parti ou d’une assemblée qui auraient adopté la résistance armée et la soutiendraient publiquement. Son porte-parole étant (un des comparses) un ex-ministre de l’ancienne “autorité temporaire” fantoche. Ils propagent aussi des rumeurs qu’il existerait des négociations avec la Résistance afin de l’impliquer dans le processus politique d’occupation. Les mediamensonges ont en grande partie couvert ces événements par moultes analyses et commentaires mises en avant par dessein.

Et pour porter la lumière sur les raisons, les objectifs et les buts, ainsi que les effets d’un tel phénomène, nous disons, et le faisons savoir au monde entier, que derrière ce phénomène se cachent les experts manipulateurs de la Maison Blanche et les théoriciens néoconservateurs des gouvernements de Londres, de Washington et de Tel Aviv. Ils ne se sont jamais arrêtés depuis le jour de la naissance de la Révolution de juillet 1968, et jusqu’à maintenant, pour souffler leur poison et pour semer des graines des querelles entre les patriotes, les nationalistes et les musulmans du grand peuple d’Irak, afin d’essayer de le démembrer, de le diviser et de le morceler sur de détestables bases, sectaires, racistes et ethniques. 

Quand ils ne pouvaient pas réaliser ceci par les sales méthodes de leurs services secrets, ils ont choisi l’agression, l’embargo et l’occupation. Ils affrontent la Résistance (héroïque) par divers moyens : meurtre, falsification et l’isolement, en mélangeant les cartes.

Quand ils ont annoncé qu’il y avait une réunion entre Rumsfeld et le Camarade Saddam HUSSEIN pour répandre des rumeurs au sujet de négociations tenues entre les représentants du gouvernement américain et le Parti Ba’ath Arabe Socialiste, ou des rumeurs au sujet d’associations et mouvements populaires adoptant des exigences proche des conditions imposées et annoncées du Parti et de la Résistance pour tous les entretiens avec les occupants, ceux-ci ont oublié à dessein une condition fondamentale pour tous les patriotes honnêtes qui croient en l’Irak, à son futur, à ses valeurs et ses symboles, à savoir que le combat d’aujourd’hui ne peut se baser que sur la légitimité de la souveraineté nationale incarnée par le Camarade Moudjahid Saddam HUSSEIN, symbole de l’unité nationale, partie prenante du combat contre l’ennemi et outil important de la confrontation avec lui par une bataille militaire continue et à tous les niveaux politiques et diplomatiques. 

Certains ont adopté des conditions nationales importantes telles que la libération des détenus, la suppression des lois de l’Occupant comprenant le projet de loi de deba’athification, du congédiement de l’armée et des services de sécurité et de la suppression du ministère de l’information, etc. Malheureusement ces conditions sont apparues comme une volonté de ces partis de participer à l’actuel soi-disant “processus” politique dans l’ombre de l’occupant et des prochaines élections, qui ont été obstinément exigées par le gouvernement américain et ses alliés pour amplifier leur diabolique projet de violation de l’Irak souverain.

Ce projet n’a d’autre objectif en Irak que de continuer à piller ses richesses en le régissant d’une manière indirecte comme une porte d’entrée pour contrôler politiquement et économiquement la région et le monde en servant le projet américano-sioniste (du Grand Moyen-Orient) d’une part.

Ce projet sert également à affirmer le succès réalisé dans ce qui a été fait en Irak pour justifier une occupation aussi illégale, qu’immorale afin de convaincre une opinion américaine de plus en plus plus inquiète à ce sujet et qui la rejette aujourd’hui majoritairement mais aussi pour contrer l’appel des législateurs américains qui exigent de reconnaître les vérités de cette agression et de cette occupation. Le dernier appel étant l’avertissement publié par le Congrès US au président des USA pour fixer un programme de retrait et pour être franc avec les Américains sur ce qui se passe vraiment en Irak au sujet des pertes humaines et matérielles dans les rangs de l’armée des USA elle-même mais également du massacre de civils, des crimes de guerre, des violations des lieux de culte et du pillage des trésors entrepris par les forces d’Occupation et leurs fantoches comme réaction contre contre la résistance irakienne armée héroïque croissante dans toutes les dignes villes d’Irak d’autre part.

Ces tentatives sont également venues pour sauver les comparses, les traîtres et les espions du gouvernement fantoche, et les partis concernés dans la prétendue “assemblée nationale”, du sentiment populaire qu’ils ont trahi, provocant la colère des citoyens qu’ils ont vendus, pour le plus bas prix mettant de côté tout honneur, toute moralité et tous principes pan-arabes, nationaux et musulmans…

Ceux-ci ont menti à la patrie et au peuple [en disant] qu’ils représentent son futur et son bien-être, ils ont dupé l’ennemi [en disant] que leur base était grande et leur position respectable parmi le peuple et que les Irakiens se déplaceront sur un signe d’eux pour faire bon accueil aux troupes d’invasion et accepter leur projet humiliant. Mais la vérité connue de tous est que ces traîtres ne peuvent pas sortir de la prétendue Zone Verte, et s’ils le font, c’est seulement quand ils sont protégés par les Américains en craignant la colère du peuple et la confrontation avec les Moudjahidin qui veulent les punir. Et ici, selon ce que nous entendons et ce que nous voyons, nous devons le dire à tous les Irakiens qui tiennent des réunions et ont des entretiens au nom de n’importe quel parti et de n’importe quelle communauté: 

Cela, si le processus politique de l’Occupant réussit, par votre participation aux prochaines élections et en obtenant ce que vous recherchez dans les affaires et les arrangements quelques soient vos raisons personnelles, donnera bien que temporairement, une couverture légitime aux pratiques de trahison, aux actions perfides, à la trahison de la patrie et à l’avilissement de ces chefs de partis criminels et sectaires, racistes et sionistes. De cette manière, vous participez avec ou sans votre connaissance dans la perturbation du projet national de la Résistance, du Jihad et de la Libération, rendant la bataille décisive avec les occupants et leurs collaborateurs et leur défaite imminente plus difficile et plus longue que le plan soigneusement prévu décidé par les Moudjahidin, fils et filles de l’Irak et vous rendrez l’opération de libération plus délicate et les revendications de la Résistance pour obtenir les droits du peuple et de la patrie plus douloureuses et plus compliquées.

Pour clarifier la position telle qu’elle est sans tourner autour du pot et sans ambiguïté, le Ba’ath et les dirigeants de la Résistance affirment :

Toute action qui pourrait nuire à la Résistance et au processus de libération qui a commencé à récolter les fruits glorieux du Jihad en forçant l’ennemi à rechercher une sortie à sa crise, une délivrance pour sa mort certaine et une solution à sa déroute militaire, psychologique et politique, quelque soit le coût économique pour faire taire les voix contre l’occupation aux USA et au Royaume-Uni et les demandes de leurs parlements à leurs gouvernements respectifs pour reconnaître leurs erreurs et leurs crimes en occupant l’Irak, et pour leur demander de se retirer et se soumettre aux revendications des Irakiens, soutiendra l’Occupant dans son combat contre la Résistance et ses nobles objectifs, au lieu d’aider et d’amplifier considérablement le rôle de celle-ci par tous les moyens.

Nous disons légitimement à chaque faction, chaque personnalité irakienne, chaque parti politique, chaque communauté et chaque tribu que celui qui entreprend de telles choses ne fait pas du tout un acte de patriotisme. Il n’a aucun droit de parler au nom des Irakiens. En outre, celui qui a un tel comportement dangereux et terrible perdra son âme, ses objectifs et son patriotisme. Celui qui s’obstine à participer aux prochaines élections, quoiqu’elles produisent politiquement, de toute façon rejetées par la Résistance et ses membres, et quelqu’il soit sera déprécié aux yeux des honnêtes Moudjahidin irakiens avec comme conséquence sa fin mortelle.

En se basant sur ceci et après ce que nous avons expliqué et selon les demandes du Jihad, le Ba’ath et les dirigeants de la Résistance déclarent rejeter absolument n’importe quel genre de négociations avec n’importe lequel des représentants du gouvernement fantoche, ou avec les partis alliés aux occupants. Ceux-ci en difficulté ne représentent qu’eux-mêmes et ils seront vaincus avec la défaite certaine de l’occupant et il n’y aura rien d’autre pour eux que le jugement du peuple pour crime de haute trahison. Ils savent très bien que le jugement du peuple sera cruel et amer et ce jour n’est pas aussi loin que cela.

Quant à la négociation avec l’occupant américain, nous n’avons rien à dire si ce n’est d’affirmer notre position publique de toujours : la condition pour n’importe quel processus de négociation demandé par l’Occupant est d’accepter les conditions de la Résistance, son programme politique et de répondre aux exigences de la patrie et du peuple faites dans ce communiqué. Et nous déclarons que la seule personne légitime pour négocier est le Camarade Moudjahid Saddam HUSSEIN, Président de la République. Tout appel ou n’importe quel autre processus de négociation est considéré nul, illégal et sera rejeté. Agir autrement est purement et simplement une tentative de comploter contre la Résistance et sa légitimité, de réduire consciemment ses occasions de succès de réussite. Le Ba’ath et les dirigeants de la Résistance annoncent et très clairement que les Ba’athistes en dehors ou à l’intérieur du Parti qui essayent de se comporter d’une manière qui n’est pas concordante avec les règles, et selon ce qui a été expliqué, contre les demandes du processus de la Résistance et du Jihad, essayant de négocier ou rencontrer les représentants de l’Occupant ou leur gouvernement fantoche, sera considéré comme un comportement illégal du Parti contre les règles et un acte contre les principaux règlements patriotiques d’organisation et considéré par conséquence comme une trahison de la Patrie, du Peuple et du Parti. Nous invitons chacun à rejoindre la Résistance, chacun selon ses possibilités et ses capacités, au lieu de demander, de parlementer ou de tenter une participation politique à vil prix.

L’héroïque Résistance nationale et armée continue d’agir sans interruption pour développer son modèle en formant de nouvelles brigades et cellules du Jihad dans chaque zone, chaque ville et chaque village d’Irak afin d’augmenter l’efficacité de ces brigades et améliorer leur coordination mutuelle pour atteindre une direction encore plus unifiée et non seulement pour coordonner les opérations du Jihad sur le terrain. Tous les Irakiens devraient savoir, comme le monde entier, que cette Résistance est irakienne. Ses objectifs sont nobles, son chemin est dégagé, son programme est bien connu, et sa référence est le grand peuple Moudjahid d’Irak dans ses groupes de combat nationaux, pan-arabes et islamiques. Le Parti Ba’ath Arabe Socialiste et ses héroïques forces armées forment sa structure et son épine dorsale, sa pensée éclairée et le commandement de ses groupes, la planification de son Jihad et sa qualité. Les opérations résolues pour le Jihad en sacrifiant son âme et toutes les choses les plus chères et précieuses se font avec les hommes courageux d’Irak connus pour leur profonde appartenance  nationale et leur foi musulmane. Le programme de la Résistance ne s’arrête pas aux limites de ce que les autres demandent mais est incarné par ce qui suit : 

1 – Le retrait complet des forces d’occupation de tout l’Irak, à l’extérieur de ses frontières historiques et pas seulement le retrait des villes comme certains le demandent ou comme les rumeurs veulent que nous le croyons.

2 – L’engagement des pays agresseurs de porter la responsabilité de la guerre, de l’embargo et de l’occupation et de reconstruire l’Irak par un fond mis à la disposition d’un gouvernement national élu par le peuple après la libération.

3 – Assigner les pays occupants et ceux qui se tenaient avec eux pour compenser les Irakiens pour les dommages et le mal qu’ils ont supporté matériellement et moralement en raison de l’embargo et de l’occupation.

4 – La suppression de toutes les résolutions faites contre l’Irak pendant l’embargo et l’occupation et considérer leurs résultats comme nul et absolument rejeté.

5 – Libérer tous les détenus et prisonniers irakiens et d’abord le Camarade Chef Moudjahid Saddam HUSSEIN qui représente la légitimité nationale de l’Irak souverain et symbole premier de la résistance à l’occupant. 

6 – L’exigence de juger les comparses, espions et traîtres, ceux qui ont commis le grand crime de trahison contre le peuple, la patrie et ses valeurs sacrosaintes, et ceux qui ont encouragé l’occupation et ont collaboré avec elle, l’ont aidée pour exécuter son projet de piller et détruire l’Etat, les institutions publiques et d’assassiner des centaines de milliers d’Irakiens innocents.

La Résistance irakienne agit pour développer des relations sur une nouvelle base d’action avec tous les organismes politiques et religieux qui croient en l’action de la lutte armée et se sont convaincus que le modèle de la Résistance politique est inutile et ne mènera nulle part, après avoir pratiqué ce modèle tout au long de la dernière période d’occupation, et ont atteint la conclusion que la seule méthode est la coordination avec les organismes de la Résistance armée, ses groupes de combat et l’implication dans l’action sacrée du Jihad.

En outre, nous invitons les Irakiens qui se sont impliqués dans la nouvelle police et l’armée, à rejoindre les forces de la Résistance ou de coopérer avec elles dans une première phase et jusqu’à ce que l’occasion se présente pour l’Opération de Libération de la Résistance à l’échelle nationale. C’est une occasion historique et une question d’honneur pour les Irakiens qui possèdent ces valeurs d’avoir un rôle pour libérer leur pays et d’être impliqué dans sa construction.

7 – Ici nous devons affirmer que la Résistance héroïque, tout en menant une lutte armée contre l’ennemi de la patrie et du peuple, incarné par les USA, ses alliés, leurs collabos et contre quiconque, individus, partis, mouvements, pays et représentants de corporation coopérant avec eux et contre tous ceux impliqués dans la trahison de la patrie, déclare qu’elle n’a rien à voir avec aucune des actions visant les civils de notre peuple. Ceux qui entreprennent de telles actions sont plutôt l’Occupant et ses ignobles barbouzes tels que les Sionistes, les mercenaires et les éléments appartenant à l’appareil de renseignement de pays régionaux, etc.. Il s’agit d’une partie d’un plan pour une part pour punir le digne peuple d’Irak en raison de sa Résistance et de son rejet de l’occupation et pour une autre part pour permettre l’amalgame avec son héroïque résistance. Il s’agit ni plus ni moins que d’une tentative d’isoler la Résistance de son environnement et de son soutien populaires en vous donnant une image d’une Résistance qui vous est étrangère et étrangère à votre effort national de refouler l’occupant et ses vils sectateurs.

8 – La Résistance dans ses formations nationales, ses régiments combattants et son ampleur populaire composée d’ethnies, religions et communautés différentes, peut arrêter n’importe quelle situation de conflit civil, sectaire, ethnique, raciste que l’occupant et ses collaborateurs essayent de semer dans la Résistance et les rangs du Peuple. Ce qui est exigé de toutes les forces nationales, des chefs tribaux et des chefs religieux honnêtes est de confronter cet état étranger à notre peuple et d’agir ensemble avec les hommes courageux de la Résistance à l’élimination de ce complot humiliant. En outre, nous appelons tout le monde à s’en tenir à l’unité nationale dans notre grand peuple qui est la seule manière avec la Résistance armée à libérer l’Irak de l’Occupation. 

9 – Augmenter l’effort de la Résistance contre l’occupation, ses Kollabos et magouilles politiques par une action sincère pour une nouvelle naissance d’un front patriotique, pan-arabe et islamique réclamé par le Ba’ath et la Résistance. Il est temps de passer de la phase de dialogue et de réunion, qui est aujourd’hui fort avancée, à l’étape suivante pour accomplir un vrai pas vers sa concrétisation qui fournira l’appui matériel, politique, médiatique et culturel à la Résistance armée. L’objectif étant l’unification de la Résistance dans toutes ses composantes politiques afin de parler d’une seule voix autour d’une ligne politique unifiée,  énoncé ci-avant, et adoptée par toutes les parties combattantes comme contribution à la libération par tous les partis, mouvements et personnalités nationales qui croient au droit de l’Irak à l’unité et à la libération et qui veulent jouer un rôle en dirigeant ou en reconstruisant l’Irak. Ces revendications bien connues, indiquées par le communiqué actuel, sont la base et le critère de l’honneur et du patriotisme de tout Irakien qui déclare être “un patriote irakien honnête”. Parler au nom de l’Irak et des Irakiens en dehors de ces principes n’a aucune signification.

Glorieux Irakiens !
Camarades Moudjahidin !

Le projet politique, national, légitime et honnête, a nécessairement besoin d’une base forte faite de principes et de valeurs nationales inébranlables ainsi que d’une foi absolue dans ces valeurs, de les défendre et d’être préparé à faire des sacrifices pour elles.

Cela exige également une grandeur morale et un courage physique pour mener une résistance armée contre l’ennemi occupant et ceci tout particulièrement dans un environnement de lutte acharnée comme celle que nous supportons en ce moment comme nation, comme patrie et en tant que peuple contre l’agression américano-sioniste qui en veut à notre Histoire, nos valeurs, notre honneur, nos richesses et générations futures, à notre existence même tout simplement.

C’est pourquoi l’action politique qui veut dépouiller notre dignité, renoncer à nos principes, et abandonner nos droits et nos symboles nationaux et le premier de ces symboles, la légitimité du Chef et du Ba’ath par la collaboration avec les ennemis après trente cinq ans de sa glorieuse lutte, nous pouvons dire qu’une telle action n’a rien à voir avec un comportement politique patriotique. Il représente plutôt une dégradation morale, une capitulation, une rupture d’une vraie appartenance au peuple, à la nation et à ses valeurs sacrosaintes.  

 

La Direction Régionale d’Irak 
du Parti Ba’ath Arabe Socialiste 
Irak – 17 juillet 2005.

 

Version française et mise en forme : Service de Presse du PCN.
Service de Presse des « Comités Irak de Base ».
Reproduction autorisée sous réserve de mention d’origine. 

 

Home - Prendre Contact - Laissez-nous un Message

  
© LCDP - 2005