HomeNewsContact

c
DECLARATION du
Parti Ba'ath Arabe
Socialiste d'Irak
- 30 AVRIL 2004 -

 

Français - English - Español

Une nation arabe avec sa mission éternelle
Unité, Liberté, Socialisme

"LA LECTURE STRATEGIQUE CORRECTE BA'ATHISTE DE LA SITUATION,
LA COORDINATION ET LA CONTINUITE DE L'ACTION ARMEE"

Dignes Irakiens  !

Fils et filles glorieux de la nation arabe !

Camarades du Ba’ath  et vous Moudjahiddines de la Résistance  !

Le Ba’ath a prouvé avoir la lecture stratégique correcte, concernant la Résistance armée en progression dans l'ensemble de l'Irak depuis le début de l’attaque héroïque d'avril quand le Parti et la direction de la Résistance et de la libération ont projeté l'escalade organisée basée sur des considérations stratégiques prévoyant l’occupation, la  situation politique réelle, les conditions sur le terrain, organisant chaque action de Résistance en rapport à la situation adéquate dans cette attaque dans l'ensemble, et prenant chaque mesure appropriée pour contrer  les plans et les engagements politiques et administratifs des Occupants qui essayent désespérément d'obtenir une espèce de succès en Irak sur une longue durée.

Les divers communiqués politiques du Ba’ath, commençant par le programme politique et stratégique de la Résistance du 9 septembre 2003 et jusqu'à maintenant, montrent et confirment l’analyse stratégique correcte du  Parti appelant à accroître en premier lieu l’action militaire de la Résistance et deuxièmement à renforcer  la base populaire de la Résistance armée.
En ce qui concerne cette question, nous pouvons observer ce qui suit :

1 - Les normes idéologiques correctes du Ba’ath et le cadre politique pour aider la Résistance armée choisissent et déterminent ses objectifs et cibles jusqu'à ce que les occupants et ceux qui ont établi une relation avec l’occupation militaire, sa réalité, ses structures, ses moyens, ses plans, et ses agents, qu’ils soient Irakiens ou non,  soient expulsés et le pays libéré.

2 - Les droits légitimes de la Résistance armée de traiter de l’occupation illégitime et avec tout ce qu’elle a produit ou produit. La situation doit être lue seulement au travers de ce prisme  par les Irakiens ou les non-Irakiens. Sur cette base, nous pouvons comprendre la carte politique du développement irakien, dans ses grands titres (une Résistance armée,
contre l’occupation américaine)

3 - La légitimité de la Résistance armée étant non négociable, face à l’occupation, ses titres, et  produits, et quel que soit le temps nécessaire aussi longtemps qu'il y a quelque chose appelé Occupation, indépendamment des plans politiques et  administratifs des occupants.

4 - La Résistance armée irakienne a démontré ses capacités, selon l’orientation prise par le Ba’ath, à saisir l'initiative aux forces d’occupation, et à imposer les conditions des actions militaires aux forces d’occupation dans l'ensemble et à ses officiers sur le terrain.

5 - Le Ba’ath et la direction des forces de Résistance et de libération ont en effet réussi à changer le succès militaire de l’occupation en tactiques provisoires, comparés à la confrontation armée ouverte et à long terme avec la Résistance armée irakienne.
Stratégie qui n'est pas attachée (comme l’occupation américaine, ses alliés
et ses faire-valoir le sont) à n'importe quel ordre du jour politique autre que la Résistance.

6 - Les décisions prises par le Ba’ath et la Résistance de laisser tomber les régimes arabes et les ignorer dans les actions de Résistance étaient correctes, même si ceci pourrait mener à une crise globale dans la région. C'était ce que le Ba’ath avait prévu dès le début, et ce que les pays de la région vivent en ce moment.

7 - La légitimité de la Résistance et de la décision correcte du Ba’ath de soutenir avec tous les moyens possibles la Résistance armée et sa continuité jusqu'à la libération totale, indépendamment de l’influence politique de la Résistance sur la sécurité et la stabilité de la région et de ses pays arabes ou non arabes.

Le Ba’ath et la direction des forces de Résistance et de libération basés sur une analyse stratégique correcte, et la coordination des actions de Résistance et la confrontation croissante avec les forces d’occupation comprenant les objectifs tactiques définis dans le communiqué du Ba’ath de ce 7 avril ont annoncé le début de l’attaque héroïque d'avril dans les régions occidentales du pays et qui se propage vers Bagdad et ses environs, y compris les gouvernorats de Diyala, Salahaldin, Ta'amim, Ninive et Babylone.

Cette attaque héroïque et ce que la confrontation croissante réalise dans la fière Falloudja, exige du Ba’ath et de la direction de la Résistance et de la libération, à être vigilant et prudent d’une part à ce que l'ennemi pourrait préparer comme réponse militaire et d’autre part à ce qu'il pourrait politiquement organiser avec quelques éléments fantoches irakiens et des pays dans la région.

La confrontation militaire lors de l’attaque héroïque d'avril a ébranlé l'autorité politique des forces d’occupation, et a forcé les membres du Conseil de gouvernement fantoche à changer de positions. Le rôle du Conseil de gouvernement fantoche est en effet terminé. Grâce à
la Résistance armée grandissante.

La confrontation armée et son poids politique et militaire sur l’occupation américaine ont incité quelques partis islamiques fantoches dans le Conseil de gouvernement à agir en tant que médiateurs ou comploteurs, chacun selon ses intérêts sectaires et ses contacts régionaux. Sous cette lumière nous pouvons comprendre le rôle joué par le parti  fantoche Al D'awa  dans la confrontation actuelle à Najaf soutenue par l'Iran, et les rôles joués par le parti islamique irakien dans la confrontation actuelle à Falloudja soutenue par le régime saoudien.

La Résistance et les actions militaires de la Résistance nationale irakienne, en dehors de la direction de la Résistance et de la libération doivent avoir un but final commun : la libération, et ne doivent jamais être une voie politique pour différents partis basés sur des bases confessionnelles ou autres, et cela n'aide pas à menacer l'occupant de commencer une action armée en dehors du programme de Résistance. Le communiqué d’avril du Ba’ath a analysé et a prévu cette situation. De ce point de vue national et  légitime, l’occupation a dépassé toutes les lignes rouges par l'agression et l’occupation de la patrie. C'est pourquoi chacun devrait la combattre militairement.

L'impasse profonde et accrue de l’occupation diagnostiquée par le Ba’ath il y a des mois, a forcé l’occupation à renoncer à son projet initial, essayant dans un mouvement désespéré de se dégager, même partiellement, de l’impasse militaire et sécuritaire où elle a été poussée par le Ba’ath et la Résistance armée irakienne. L’occupation essaye maintenant d'obtenir quelques garanties de sécurité des tribus, demandant aux commandants militaires de l'armée irakienne dispersée de commander l'armée irakienne fantoche et d’être responsables des missions de sécurité que l’occupation n’a pas réussi à assurer en raison de la  Résistance grandissante. Sur ce point spécifique le Ba’ath met en garde sur ces moyens qui approfondissent la division sectaire de l’Irak  la considérant comme un danger qui pourrait marginaliser l'état de l’occupation de l'Irak et son destin. Si la sécurité de toute ville ou groupe devait être assurée de cette façon, celui qui parmi les commandants militaires adopte et agit selon ces prévisions, se met de son propre choix sur la liste des cibles et des personnes visées par la légitime Résistance Armée irakienne.

Le départ de quelques composants et éléments du Conseil de gouvernement fantoche  après le 30 juin, ne les empêchera pas d'être la cible de la légitime Résistance armée irakienne, tôt ou tard ils obtiendront leur punition comme traîtres à la patrie.

La stratégie et les plans du Ba’ath et les objectifs de la direction de la Résistance, basés sur un ordre du jour de lutte ouverte contre l’Occupation et ses faire-valoirs à l'intérieur de l'Irak et en considération de l’impuissance et du complot des régimes arabes qui ont perdu la confiance de leur peuple, certainement étonneront, confondront et approfondiront bien plus l’impasse de l’occupation et la crise dans la région lors du prochain Sommet arabe.

Vive l'Irak libre et que l'occupation soit vaincue !
Vive l'héroïque Résistance armée irakienne !
Vive le Parti Ba'ath socialiste arabe et ses glorieux partisans !
Vive le Camarade secrétaire-général Saddam Hussein, le militant, le résistant et le rebelle dans les prisons de l'occupation !
Vive la Palestine libre, arabe et digne !

 

Le bureau politique d'information et de publication 
du Parti Ba'ath socialiste arabe d'Irak
Le 30 avril 2004

Home - Prendre Contact - Laissez-nous un Message

  
© LCDP - 2003