HomeNewsContact

c
DECLARATION POLITIQUE
DU PARTI BA'ATH 
ARABE SOCIALISTE
(D'IRAK)

 

Français - English - Español

Une nation arabe avec sa mission éternelle 
Unité, Liberté, Socialisme

07 février 2005
LE CDE IZZAT IBRAHIM AL DOURI ANNONCE
LA REORGANISATION DU BA’ATH AU NIVEAU PANARABE
ET L’EXTENSION DU COMBAT DE LA RESISTANCE
SUR TOUTE LA TERRE DE LA NATION ARABE !

Le Cde Izzat Ibrahim, Vice secrétaire-général du Parti Ba’ath (province d’Irak) – par députation en l’absence du Camarade Saddam Hussein, détenu ans les geôles américano-sionistes – et leader de la Résistance nationale irakienne, annonce aux membres du Commandement Panarabe du Parti Ba’ath arabe socialiste l’imminence de la victoire de la Résistance et leur demande d’agir sur toute la surface de la Patrie arabe, pour apporter un soutien matériel et moral au Parti.

Le Vice Secrétaire-général du Commandement du Qotr d’Irak, le Cde Izzat Ibrahim, a envoyé un message aux membres du Commandement panarabe du Parti Ba’ath arabe socialiste (d’Irak), les saluant et leur annonçant que le Parti aujourd’hui se trouve dans la meilleure et la plus digne de ses positions de combat, le Jihad, et que la Résistance devient de plus en plus forte, de plus en plus enracinée et de plus en plus présente sur les champs de la bataille. De même le Cde Ibrahim Al Douri a demandé aux membres du Commandement panarabe d’assumer leur rôle en tant que haut commandement du Parti, leur enjoignant de prendre l’initiative pour la tenue d’une une série de réunions en vue d’étudier la mise au point d’un programme Jihadiste et de résistance sur toute la surface de la grande Patrie, et d’apporter le soutien nécessaire au Parti Ba’ath combattant en Irak, matériellement et moralement.

VOICI LE TEXTE INTEGRAL DE SON MESSAGE :

Au nom de Dieu le Miséricordieux.
Vous fûtes la meilleure nation donnée au monde,
ordonnant de faire le bien et interdisant l’illicite, et croyant en Dieu.
Dieu est vrai en sa parole !

Chers et dignes camarades membres du commandement panarabe,

Salutations du Ba’ath, de la foi, du Jihad, et de l’amour !

Salutations à tous les hommes de bonne volonté, aux croyants et aux enfants de notre Parti dans toutes les provinces de notre nation et sur l’étendue de son immense territoire.

Que le Seigneur vous bénisse, qu’il vous fortifie et qu’il soutienne votre foi, qu’Il augmente votre foi et votre confiance envers la position de votre Parti et de sa capacité historique et missionnaire pour se soulever, se renouveler et créer. Les croyants qui ont cru, que leur seigneur les guide en leur foi. Et ceux qui se sont convertis, que le seigneur augmente leur conviction en leur croyance, ceux-là, ils comptent sur leur Seigneur, surtout dans l’Irak glorieux, de l’histoire et de la civilisation.

Vous savez chers camarades, vous qui avez été pendant si longtemps, au coeur de la bataille sacrée menée par le Ba’ath, depuis la glorieuse Révolution du 17 juillet jusqu’à la chute de Bagdad la bien-aimée, la digne, la fière, la Bagdad de la résistante et du combat, la Bagdad du courage et de l’héroïsme, la Bagdad des Arabes, du Ba’ath, de l’histoire et de la civilisation humaine.

Vous l’avez su sans aucun doute, et bien avant d’autres, que lorsque les ennemis de la Nation, de ses principes et de ses valeurs, de son histoire, de son présent et de son avenir, les ennemis du genre humain et de l’Humanité, lorsqu’ils se sont rendus compte que le Ba’ath était décidé par sa Révolution, et avec force, à réaliser le projet de la Nation en vue d’une civilisation, d’une renaissance nationale, humaine et missionnaire, visant à unifier les arabes et à refaire jaillir leur civilisation et leur rôle actif dans la vie de l’Humanité et de son parcours sur cette terre, tous ces ennemis se sont ligués. Et depuis les extrémités de la terre, soutenus par les traîtres à la nation et à la patrie, agents, espions, mercenaires, ayant vendu leur foi et leur croyances, leur patrie et leur nation, contre d’autres convictions. Ils se sont coalisés pour frapper le centre du rayonnement de la foi et de la civilisation, de la nation et de l’humanité : l’Irak et son Ba’ath généreux. Ils voudraient éteindre la lumière de Dieu avec le souffle venant de leur bouche, leurs trompettes et leurs forces matérielles, mais Dieu veut que sa lumière soit et éclaire, malgré les actes des impies.

Pour nous et pour vous chers camarades, c’est le plus grand honneur et la plus haute dignité, et la gloire éternelle, que d’être combattus par le centre mondial de l’impiété, de l’agression, de la tyrannie, de l’injustice, le centre de la bassesse et du vice, les ennemis de Dieu et de l’humanité.

Ils seront couverts d’opprobre, s’ils croient être capables de changer le cours de l’histoire, les normes de la nature et les lois du Seigneur le Très Haut, comme l’avaient cru Pharaon, Nemrod et les empereurs, et tous les potentats de la terre, qui ont gouverné iniquement. Ils ont cru, encouragés par les démons maudits qu’ils suivaient, que la bataille allait se dérouler entre les deux camps sur la base des éléments et de capacités matérielles uniquement. Et croyant que la suprématie absolue dans tous les domaines – militaire, économique, politique, médiatique et humain - qui était en leur possession, était suffisante pour remporter la victoire, oubliant que l’arme du Ba’ath et de son grand peuple c’est l’esprit que le Dieu de bonté a soufflé en Adam – que la Paix soit sur lui - l’esprit de la foi en la puissance du Seigneur fort et omnipotent (Lui si Il veut qu’une chose devienne, elle le sera ! Notre ordre n’est qu’un seul ordre, il est accompli, en la vitesse d’un clignement de l’oeil, Dieu connaît tout, Il a établi pour toute chose son destin).

Ainsi lorsque l’ennemi a cru vaincre par sa suprématie matérielle absolue, et que Bagdad est tombée entre ses mains, il pensait contrôler désormais les choses si facilement et simplement,  accompagné d’une poignée de traîtres, d’agents et d’espions, leur instaurant un mode de gouvernement au travers duquel il estimait pouvoir gouverner l’Irak et son peuple ! Qu’ils soient tous couverts d’opprobre et de honte ! Soudainement le grand Ba’ath les a surpris, ainsi que son peuple glorieux et généreux, en toutes ses forces nationales, patriotiques et islamiques, en l’explosion de l’une des résistances la plus rapide, la plus grande, et la plus pure de toute l’histoire de l’humanité, renversant complètement  les calculs et les prévisions de l’ennemi.

En effet chers camarades, l’ennemi est aujourd’hui étourdi et sonné. Il se rend compte du pétrin dans lequel il s’est enfoncé jusqu’au cou. Et considérant sa défaite et la défaite de ses pions et de ses agents, oubliant, tout comme beaucoup des enfants de notre nation, que la foi dans le Seigneur le Très-Haut, le Tout-Puissant, et la foi en la patrie et en la nation, sont enracinées dans les coeur des Irakiens depuis les premières révélations divines et depuis les premières missions civilisatrices. C’est par cette foi qu’ils agissent, se meuvent et donnent à l’impérialisme et au Sionisme des leçons, o combien édifiantes, dans le domaine de la capacité des peuples des civilisations à se libérer, à s’affranchir, à acquérir la victoire et à l’emporter sur les forces du mal, de l’agression et du vice.

Sachez chers camarades, et que la terre entière le sache, que la foi du Jihad, la foi du martyre, est  en nous et jaillit de nous. Elle est enracinée dans les coeurs des irakiens et dans leur lignées, de générations en générations, depuis qu’ils ont dit : Oui nous croyons ! Lorsque le Très-Haut leur dit : Ne suis-Je point votre Seigneur créateur, puissant, capable de tout, omnipotent, le fort ? Ils ont répliqué : Oui ! Tu es notre Seigneur le tout puissant, le fort, en Toi avons-nous cru et par Toi nous combattrons tes ennemis et sur Toi nous remettons notre confiance dans notre démarche ultime vers Toi.

Cette foi est enracinée depuis Sumer,  depuis Akkad, depuis Babylone, depuis Assur et depuis la mission d’Abraham, le prophète irakien – que la paix soit sur lui ! – et depuis les messages des enfants des prophètes Moïse, Jésus, Jonas, et Job, et depuis la mission éternelle de Mahomet le prophète arabe. La mission éternelle des Arabes envers la terre entière est une mission de Justice, de paix, de Sécurité, de liberté et de libération de l’esclavage de l’homme, de ses maux et de ses passions. Aujourd’hui nous les combattons au nom de l’esprit de cette Histoire, au nom de sa profondeur, de la fierté, de l’orgueil et de l’héroïsme de ses grands symboles : Abou Bakr, Ali, Hussein, Khalid, Saad, Al Qa’qa’ et Saladin.

Je vous annonce une heureuse nouvelle, chers camarades, votre Parti aujourd’hui en Irak se porte à merveille et est au meilleur de son histoire au travers du Jihad historique. Il s’exprime avec une force incroyable et une pureté sans tache. Il est à la fois la fin et le moyen de la vie de la nation, au travers de la continuité de son rôle de direction et d’avant-garde de l’Humanité. Votre Parti a mobilisé tout ce qu’il avait comme valeurs, principes, et sens de la foi en Dieu, en la patrie et la Nation, renforçant aujourd’hui ses fondations, après le tremblement de terre horrible qu’il a subi. II a été capable de se reconstruire à une vitesse inimaginable, et d’être à la hauteur de sa destinée, de sa valeur et de son rôle dans le leadership de la Nation, grâce à son commandement héroïque sur le terrain et à ses cadres dirigeants avancés et courageux, grâce à ses militants croyants moudjahiddines qui ont accompli sur toute la terre d’ Irak les actions du Jihad, pour défendre la dignité, l’honneur et les sacro-saintes valeurs de la Nation.

La Résistance, chers camarades, menée et dirigée par votre grand Parti, en son coeur et à ses tous premiers rangs, est aujourd’hui de plus en plus forte, de plus en plus enracinée et de plus en plus étendue sur tous les champs de la bataille. Elle frappe et encercle l’ennemi de mieux en mieux, et la victoire est proche,  par la grâce de Dieu – Il n’y de victoire que provenant du Seigneur le Fort, le Sage – !

Quant à ce qui s’est passé pour le Parti et à ce qui se passe aujourd’hui, c’est la volonté du Seigneur, dont le but et la sagesse sont de purifier ceux qui ont cru et de décimer les impies. Il a purifié les enfants de l’Arabité et de l’Islam, de l’Irak de l’Histoire glorieuse, des civilisations et des missions célestes, et les a habilité à nouveau à reprendre le flambeau de leur mission et de l’annoncer avec force dans le coeur des hommes et dans leurs vies ici-bas. C’est l’une des phase de la grande marche pour la renaissance des Arabes, c’est une étape pour renouveler et éclairer le sens et les valeurs de la foi et de la virilité dans les coeurs et dans les consciences des militants et des moudjahiddines porteurs de sa mission, de ses soldats héroïques, les homme de l’Irak fier.

Je vous appelle, chers camarades, à reprendre votre rôle en tant que haut commandement du parti, avec une force à la hauteur du Jihad sacré. Et sachez que les catastrophes et les désastres ne feront qu’accroître la puissance, l’entêtement, et la résistance du mouvement révolutionnaire, pour qu’il continue sa marche. Et elles ne feront qu’augmenter de façon illimitée sa créativité et sa générosité.

Soyez rassurés, camarades, sur votre Parti et sur votre peuple en Irak. Et soyez sûrs de votre victoire sur l’occupant, et de la libération totale de l’Irak et de la nation, car le grand peuple Moujahid, et en premier lieu notre Parti, n’accepteront rien d’autre que la libération totale de l’Irak et de la nation de l’occupation. Voilà le choix du Ba’ath et du peuple et de toutes ses forces nationales, patriotiques et Islamiques.

Il faut que l’Impérialisme et le Sionisme en tirent une leçon qui les rendra incapables dans l’avenir de mettre en péril les intérêts fondamentaux de la nation et de son avenir. Il faut ouvrir pour notre nation un chemin nouveau de liberté et de paix tout au long de son avenir sur la Terre.

Nous savons, chers camarades, et très bien,  et nous croyons que la victoire est pour les croyants en tous lieux et tôt ou tard, et en dehors des calculs traditionnels quant à l’inégalité des forces sur le terrain. C’est un dessein du Seigneur ! Il n’y a point de contre vérité à cela.

Le Seigneur s’y est engagé pour l’éternité, lorsqu’Il dit – béni soit Son nom – : C’est pour nous, rendre justice, que d’accorder la victoire aux croyants. Et Il dit – loué soit-Il – : Le Seigneur défend ceux qui ont cru. Et Il dit – louange sur lui – :  Alors accordons la victoire à nos disciples sur la Terre ici-bas et au jour du grand témoignage. Car c’est nous qui croyons, nous qui combattons au nom de Dieu. Car ce sont les impies agresseurs qui combattent au nom de la tyrannie, qui renient le Seigneur et son messager. Il dit – loué soit Son nom – : Si vous combattez pour Dieu, il vous accordera la victoire et affirmera vos pas. Et qui, sur cette Terre ici-bas, combat pour Dieu mieux que ceux qui affrontent l’impérialisme et le Sionisme ? Nous serons en effet victorieux par la volonté de Dieu. Il dit – béni soit Son nom – : Si Dieu vous accorde la victoire qui pourra donc vous vaincre ?

Chers camarades, si vous êtes dans l’impossibilité de tenir une conférence nationale et si vous avez d’autres avis concernant sa tenue, alors il n’y a pas de problème pour la remettre à une date ultérieure, si Dieu le veut ! Mais à condition que le Commandement panarabe du Parti assume ses grandes responsabilités et organise une série de rencontres qui réuniront les membres du Comité de liaison avec les membres des appareils de notre organisation dans les pays arabes, pour mettre au point un programme de lutte et de Jihad sur tout le territoire de notre grande patrie, pour aider et soutenir votre parti moujahid en Irak, qui triomphera par la grâce de Dieu.

Soutenez nous matériellement et moralement ! Vous les dirigeants du Parti, qui connaissez sa longue marche ! Vous êtes notre appui panarabe sur toute la surface de la Patrie. Elle ne vous sied point cette absence et cet absentéisme en ce qui concerne le rôle du Parti au niveau national. Si vous vous interrogez, si quelqu’un vous interroge ou s’interroge sur des erreurs et des fautes passées, oui il y en a eu. Toutefois ce n’est point la cause de notre situation présente. La raison est celle que j’ai mentionnée dans ma lettre et dont vous avez fait état dans votre communiqué. Le jour viendra où cette expérience sera étudiée et examinée – par la grâce de Dieu –.

Nous sommes fiers et nous sommes honorés de combattre ceux qui ont voulu empêcher notre marche, c’est-à-dire l’Amérique, le Sionisme et les traîtres à la nation, tels les gouvernements fantoches stipendiés et leurs agents mercenaires. C’est là accorder une médaille d’honneur à tout Ba’athiste de notre grand Parti. La grande leçon à en tirer, c’est la continuité du Jihad, c’est combattre l’ennemi jusqu’à la victoire – par la grâce de Dieu –.

Agissez camarades et ne désespérez point des ressources de la nation, car sa générosité est immense. Elle vous surprendra encore bien après votre action. Ayez confiance au Seigneur, Il est proche, Il exauce, Il est puissant, Il est capable (Il Dis : Faites le bien, le Seigneur verra votre action, et son prophète et les croyants.)

Le Seigneur Dieu est véridique en Sa parole !

 

Izzat Ibrahim Al Douri,
Vice Secrétaire-général, chargé du Qotr d’Irak par députation.

 

Version française – traduction de l’Arabe et mise en forme :
El Moharer / Luc MICHEL / Service de Presse des « Comités Irak de Base ».
Reproduction autorisée sous réserve de mention d’origine. 

 

 

Home - Prendre Contact - Laissez-nous un Message

  
© LCDP - 2005